Les plus de 50 ans sont surreprésentés parmi les cadres sans emploi, selon une étude de l’Apec. Ils sont aussi davantage affectés par le chômage de longue durée.

La quête d’un nouvel emploi.

Les cadres sans emploi attachent une grande importance à l’intérêt du poste ou encore à la rémunération. Toutefois, si la période de chômage venait à se prolonger, ils envisageraient de faire des concessions et notamment à accepter un poste avec de moindres responsabilités.

Les cadres sans emploi, plutôt âgés et expérimentés. Ils occupaient souvent des postes à responsabilités dans leur dernière entreprise. Plus leur âge s’accroît et plus les départs de leur dernière entreprise ont été subis. Ainsi les cadres sans emploi de plus de 50 ans ont été plus souvent confrontés que les autres à un licenciement économique.

Chômage de longue durée. Les cadres de plus de 50 ans sont les plus nombreux, en proportion, à être concernés par un chômage de longue durée (plus d’un an). Dans un contexte économique dégradé, ils étaient logiquement modérément optimismes quant à leurs perspectives professionnelles. Et cet optimisme baissait fortement chez les cadres de plus de 50 ans, les plus exposés à un chômage de longue durée.

Source : Apec, Les cadres sans emploi en 2012, publiée en décembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>