LA SOLUTION L'EMBAUCHE DES CADRES SENIORS

C’est un curieux paradoxe. À une époque où les cadres encadrent de moins en moins et qu’ils sont souvent affublés de ce statut pour la commodité des horaires élastiques, voilà que des dirigeants de petites entreprises estiment manquer de managers dignes de ce nom. C’est Opinionway qui le révèle.

L’institut a réalisé une étude* pour le cabinet de recrutement Eurosearch & Associés. Et en interrogeant 324 dirigeants de PME et d’ETI (ces entreprises de tailles intermédiaires dont l’effectif peut varier entre 250 et 5 000 personnes), les sondeurs ont perçu une drôle de revendication. 25% des entreprises réalisant plus de 100 millions de chiffre d’affaires  envisagent de recruter des managers dans les 6 prochains mois.

Mais le plus stupéfiant n’est pas là. Après tout, que les patrons de ces boîtes petites, moyennes et moyennement grandes, se rendent compte que mener leurs troupes et leur entreprise à bon port avec des managers insuffisamment formés ou carrément inexistants relève du doux rêve, est plutôt sage.

Le problème, c’est qu’une partie d’entre eux semblent découvrir la lune. Qu’ils tombent des nues après des mois, voire des années passées au pays de Oui-Oui, cette contrée où les salariés se gèrent tout seuls, où les hiérarchies sont court-circuitées, où tout le monde est soi-disant totalement autonomisé.

Qu’est ce qui nous permet d’ainsi les mésestimer ? L’un des dispositifs utilisé pour, enfin, remédier à ce manque de management : 21% des dirigeants qui souhaitent recruter à nouveau des encadrants veulent  passer par des « managers de transition ». Autrement dit, en langage politiquement incorrect,  par des cadres en intérim. Pour autant, ce n’est pas le côté jetable de ces cols blancs en travail temporaire qui semble attirer ces boss. Mais plutôt le fait qu’ils soient immédiatement opérationnels.

Pour 1 dirigeant sur 5 donc, l’urgence est telle qu’ils n’ont ni le temps de sourcer correctement leurs candidats et surtout pas le temps de les former. Autant dire que ces entrepreneurs tombent des nues. Gouverner c’est prévoir. La phrase est d’un homme politique, pas d’un chef d’entreprise.

Cependant, une solution est à portée de mains, l’embauche de cadre de plus de 50 ans !! En effet, ceux-ci donnent des avantages certains : une disponibilité accrue, une formation, un dévouement à l’entreprise, une flexibilité et souvent de par  leurs expériences et compétences, ils donnent des expertises concrètes aux dirigeants. Sans compter une stabilité sur l’avenir de 8 à 10 ans, et en les embauchant, les patrons de TPE, PME n’auront certainement pas à se soucier d’un plan de carrière; ce qui ne sera pas le cas pour des cadres plus jeunes. Alors qu’attendent ces patrons? Des cadres disponibles de plus de 50 ans demandeurs d’emplois il y en a.   

Cette entrée a été publiée en Emploi. Ajouter un signet pour le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>