Retour sur la conférence organisée par Audencia Nantes le 15 Avril 2014
À l’heure où un nombre croissant mettent en avant leur engagement dans la RSE, l’enjeu est d’aller plus loin et d’en faire le cœur de la stratégie de l’entreprise et de son business mode.

André Sobczak, Directeur de la Recherche à Audencia, Titulaire de la Chaire PME et Responsabilité Globale, et Philippe Oléron, PDG du groupe SIGMA, ont abordé cette problématique selon trois axes : comment intégrer la RSE au cœur de la stratégie de l’entreprise ? Comment faire de la RSE un atout pour la performance de l’entreprise ? Comment s’appuyer sur des partenariats pour innover sur la RSE et le business model
La RSE au cœur de la stratégie : Un exemple local
La société Sigma informatique est engagée dans une démarche RSE depuis quelques années. Elle a commencé par un état des lieux en explorant dans un premier temps l’aspect environnemental au travers d’un bilan carbone puis énergétique.
Le bilan carbone a ainsi mis en évidence sans surprise que le déplacement des salariés était le contributeur principal (50%). Chez Sigma les déplacements c’est 10 000 Km par jour. Le développement du Télé travail et la mise en place d’un plan de déplacement inter entreprises ont permis une réponse partielle à cette problématique. Confort pour les salariés, économie pour l’entreprise et contribution aux objectifs globaux environnementaux ont participé à la création d’un bénéfice partagé.
Pour une entreprise réalisant de l’hébergement informatique au travers de data centers, le bilan énergétique est également une préoccupation majeur. Une solution technique innovante a ainsi vu le jour pour réduire les besoins en climatisation des machines. Mais la réflexion ne s’arrête pas ici, Sigma parle maintenant d’éco conception dans le domaine du logiciel. Il s’agit d’un concept basé sur l’optimisation du code développé optimisant les accès disques, les redondances,… Ces optimisations permettent de moins solliciter les processeurs donc de diminuer les besoins en énergie. A nouveau Sigma combine économie en cout de revient et contribution aux objectifs nationaux de diminution de la consommation énergétique.
Un baromètre social a aussi été mis en place avec des taux de réponse avoisinant les 76% (chiffre élevé pour ce type d’initiative), l’objectif étant d’associer l’ensemble des collaborateurs à une démarche d’authenticité
Un réseau : Pour faire quoi ?
Sigma n’est pas isolé de son contexte local. Engagé dans des associations comme DRO (dirigeant responsable de l’ouest), ECE (entreprises de la chapelle sur Erdre), membre fondateur de la chaire PME et Responsabilité Global d’Audencia, partenaire de plusieurs écoles de la région, le travail en réseau de sigma permet :
• De partager des expérimentations
• De développer des ateliers de réflexions communes
• D’impliquer des collaborateurs de l’entreprise
• De s’évaluer, mesurer, progresser
Cette façon de travailler s’approche des concepts de l’intelligence collective. Elle a pour but de faire émerger des idées nouvelles, de dessiner de nouveaux métiers, produits et services en tentant de créer de la valeur pour le territoire. La force du collectif est d’autant plus marqué que les actions se situent au niveau d’un territoire avec des échanges humains directs.
Pour être concret, Sigma a travaillé en collaboration avec les porteurs du projet Code Vert et un laboratoire de l’ICAM pour optimiser le code de ses applications Java existantes et des nouveaux projets. Le projet Code Vert est un analyseur de code informatique se basant sur des règles de bonnes pratiques d’éco-conception logicielle et qui identifie les optimisations possibles. Grâce à cette approche, le progiciel est plus performant et fonctionne sur des configurations matérielles moins gourmandes. On peut donc utiliser plus longtemps ses serveurs et postes de travail, ce qui réduit l’empreinte économique et écologique du progiciel.
RSE et innovation : nouveau business modèle ?
La RSE pousse à réfléchir sur les concepts d’économie circulaire, collaborative, de la fonctionnalité. « Afin de créer de nouveaux business modèle, il est nécessaire de développer de nouvelles compétences, notamment la capacité à fédérer les parties prenantes et à s’appuyer sur des éco systèmes territoriaux ou sectoriel ».
Pour en savoir plus
L’éco système autour de Nantes est très dynamique sur la problématique RSE. Nantes métropole a ainsi mis à disposition un pole de ressource RSE (http://www.rse-nantesmetropole.fr/pole-rse/objectifs) devant servir de support à tout dirigeant de PME de la région qui voudrait s’investir dans ce champ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>